Page accueil

Notre Actualité

 


UPP à Toulouse


Prochaine conference du forum des savoirs

 

VENDREDI 19 JANVIER 2018 À 20H30

LES FEMELLES SONT-ELLES RESPONSABLES DE L'ÉVOLUTION
DES CARACTÉRISTIQUES CHEZ LES MÂLES ?

Conférence par Philipp Heeb
Directeur de recherches au CNRS au sein du laboratoire "Evolution et Diversité
Biologique" UMR5174, spécialiste en écologie comportementale et ornithologie.

 

Chez beaucoup d'organismes, les deux sexes diffèrent dans leur morphologies et comportements. L'évolution de ce «dimorphisme sexuel» a attiré l'attention de nombreux chercheurs, entre autres Charles Darwin qui a proposé l'existence de deux mécanismes agissant lors de la «sélection sexuelle». Selon cette hypothèse les individus d’une même espèce sont en compétition entre eux afin de maximiser le nombre de fécondations et jeunes produits. Le mécanisme du «choix du partenaire» ou les femelles choisissent les mâles les plus «attirants» à été rejeté par les chercheurs du XIXe siècle avant d'être considéré à partir du XXe siècle comme étant un sujet d'étude important et intriguant en biologie évolutive. Selon ce mécanisme certaines caractéristiques les mâles ont évolué à cause des pressions de sélection exercées par les femelles. La nature des traits choisis par les femelles ainsi que leur fonction est un sujet de recherche actif qui soulève encore de vifs débats entre biologistes.

 

VENDREDI 26 JANVIER 2018 À 20H30

PEUT-ON ÊTRE INCROYANT DANS L’ANCIENNE EUROPE (XIVe-XVIe SIÈCLE) ?

Conférence par Jean-Pierre Albert
Directeur d'études à l'EHESS

 

Selon le célèbre ouvrage de Lucien Febvre «Le Problème de l’incroyance au XVIe siècle». La religion de Rabelais (1942), l’athéisme ne dispose pas à cette époque (non plus qu’au Moyen Age) des moyens intellectuels de s’affirmer. On discutera cette proposition en examinant les attestations de différentes mises en cause de la religion (de l’athéisme à l’irréligion et l’anticléricalisme) et en soulignant la vulnérabilité des idées religieuses : des critiques fondées sur le sens commun et une pensée du soupçon sont toujours opposables à l’invraisemblance de certaines vérités de foi, dont la crédibilité a pour seul support l’autorité de l’Église.

 

VENDREDI 02 FEVRIER 2018 À 20H30

NEWTON ET L'ATTRACTION UNIVERSELLE

Conférence par Xavier Buff
Professeur de mathématiques à l’Université Toulouse III - Paul Sabatier
et spécialiste des systèmes dynamiques

 

En 1687, Isaac Newton publie les Principes mathématiques de la philosophie naturelle. Il y pose les bases de la théorie de la gravitation. Avant lui, Robert Hooke avait déjà formulé la loi de l'attraction des planètes. Nous verrons pour quelles raisons mathématiques c'est le nom de Newton qui est resté dans l'histoire. Retour sur une des plus grandes révolutions scientifiques de la physique, qui va transformer les sciences autant que nos représentations du monde.

 

 

 

 

Qui sommes-nous ?

Les buts de l'Association ALDÉRAN


École philosophique et mouvement d'éducation populaire

Hâtons nous de rendre la philosophie populaire.
Diderot

Créée en 1969 par des philosophes et pour la philosophie, l'association est un mouvement d'éducation populaire qui milite pour la diffusion de la philosophie en dehors des milieux spécialisés, pour un retour à l’essentiel de la démarche philosophique, pour une conception revenant à l'esprit premier de la philosophie, pour une philosophie pratique et citoyenne, capable d'apporter des réponses autant sur les problèmes existentiels fondamentaux que sur les problèmes de société. Dans l'esprit philosophique des Lumières dont nous nous réclamons, nous considérons que plus les individus seront éclairés, plus ils pourront être libres. Loin des approches intellectualisantes, métaphysiciennes ou dogmatistes, c'est un retour à l'esprit premier de la philosophie en tant que quête de sagesse. Nos buts se répartissent selon trois axes complémentaires, de la réflexion vers l'action, de l'individuel vers le social :

1 - Assurer la diffusion et la connaissance de la philosophie aldérienne, de la culture, des arts et des sciences.

2 - Permettre à tout individu de mieux se connaître, de s’émanciper, de s’épanouir, de développer ses capacités naturelles, de progresser vers le bonheur et d’atteindre sa plus haute réalisation humaine.

3 - Mettre en pratique la philosophie aldérienne dans le monde. Agir pour le bien et le progrès de l'Humanité sous toutes ses formes et dans tous les domaines possibles.

extraits de la constitution de notre association, adoptée lors de sa création en 1969.

 

Pour plus de details, allez voir les pages suivantes :