Notre Actualité

 


UPP à Toulouse


Attention ANNULATION CONFERENCE

prevue MARDI 11 JUIN a 20h30

ATELIER SUR LES PREJUGES SEXISTES ET DE GENRE

MARX FEMINISTE AVANT LA LETTRE ?

Rapport entre les sexes chez Mar

par Saliha Boussedra, philosophe, membre du Comité de rédaction de la Revue "Causes Communes"

Reporte a l'annee prochaine

 


CHEMIN DE LA PENSEE - Changement de conference

Mercredi19 Juin a 18h30

Lieu : Salle San Subra 2 rue San Subra à proximité du métro Saint-Cyprien et de la rue du Pont Saint-Pierre.

L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE
Fantasmes, peurs et réalité

Conférence par Pierre SPIZZI, philosophe de l'universite populaire de Philosophie de Toulouse

 

 

Traitée dans de nombreux films ou romans de science-fiction, l'intelligence artificielle est source de beaucoup de fantasme. Ces fantasmes sont à la source d'espoirs ou de peurs parfois irrationnelles. Que peut-on dire de l'intelligence artificielle aujourd'hui ? Est-elle si "incontrôlable" comme on la présente parfois ? Quelles sont ses développements futurs ? Quelles sont les limites techniques auxquelles elle est confrontée ? Pour éviter de craindre un futur sans élément objectif, il est important de revenir sur les éléments de connaissances actuelles. Cette conférence interrogera aussi notre relation à l'intelligence, qui est le premier élément à clarifier.

 


 

FORUM DES SAVOIRS

VENDREDI 14 JUIN 2019 À 20H30

LES ABEILLES, BONNES EN MATH ?

Conférence par Aurore Avarguès-Weber
Chercheuse CNRS au Centre de recherches sur la cognition animale
de Université Toulouse 3

 

La recherche sur les capacités cognitives des abeilles en cesse de révéler de nouvelles compétences extraordinaires chez cet insecte fascinant. Les dernières découvertes démontrent des facultés mathématiques non soupçonnées pour un insecte au cerveau de la taille d'une tête d'épingle ! Les abeilles savent en effet compter, utiliser le zéro et effectuer des opérations simples. Ces résultats remettent en cause la complexité théorique pour un cerveau de manipuler ces concepts et interroge sur l'intérêt adaptatif de telles possibilités dans une vie d'abeille.