Les Chemins de la Pensée

Conférences le dernier mecredi du mois de 18H30 à 20H30 sur des problématiques philosophiques contemporaines

 

Lieu des conférences : Salle San Subra

2 rue San Subra à proximité du métro Saint-Cyprien et de la rue du Pont Saint-Pierre. (Google Maps)

 

Participation : 2€ Non adhérent / Gratuit adhérent

 

 

 


 

Programme des Chemins de la Pensée 2018−2019

Télécharger le programme du Forum des Savoirs

 

 


 

« Les chemins de la pensée » est une activité créée en 1995 par l’association ALDÉRAN qui se propose une fois par mois, d’octobre à juin, d’organiser des conférences philosophiques sur des thèmes philosophiques contemporains, dans le cadre de l’Université Populaire de Philosophie de Toulouse. Ces conférences sont ouvertes à tous et accessibles à tous.

 


 

Retouvez toutes les conférences des années pérécédentes sur notre audiothèque

 


 

Archives des Chemins de la Pensée

 


Les conférences commencent à 18H30 précise, la salle est ouverte dès 18H, arrivez suffisamment à l’avance. Les questions et débats ont lieu à la fin de la conférence.


MERCREDI 31 OCTOBRE À 18H30

LA RÉSISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES :
LES GRANDS ENJEUX SOCIÉTAUX

Conférence par Pierre-Louis Toutain
Professeur à l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse (ENVT)

 

 

Après avoir rappelé quelques éléments de biologie sur ce qu’est la résistance aux antibiotiques et comment se mettent en place les mécanismes de résistances, les principaux facteurs médicaux et non médicaux responsables de l’émergence et de la propagation de l’antibiorésistance seront présentés avec quelques principes de solution pour prévenir un désastre annoncé.

 

MERCREDI 28 NOVEMBRE À 18H30

DARWIN ET LE RACISME
La théorie de la sélection naturelle aliment-t-elle
le racisme ?

Conférence par Georges Bringuier
inspecteur de l’Éducation Nationale dans les domaines scientifiques.
Auteur d’essais sur l’évolution, le créationnisme, la laïcité et d’une
biographie de Charles Darwin

 

Charles Darwin a offert à l’humanité une théorie scientifique qui plus qu’une autre a profondément modifié la vision que nous avons de notre place dans le monde vivant, mais en nous infligeant, selon Freud, une blessure narcissique. Sa théorie de la sélection naturelle aliment-t-elle le racisme ? Quelle était sa pensée sur la question du racisme ? Quelle définition donner au mot race et quelles interrogations suscite la proposition de suppression du mot de notre constitution ? Telles sont les questions auxquelles nous essayerons de répondre.

MERCREDI 12 DECEMBRE À 18H30

CULTURE ET «CIVILISATION» :
UN DUEL IMMÉMORIAL ET CONTEMPORAIN

Conférence par François de Bernard
Professeur de sociologie à l’Université de Bordeaux,
spécialiste des rapports de pouvoir dans la culture

 

 

Dans la conversation courante et l’imagerie hagiographique, culture et civilisation seraient une seule et même chose, elles auraient partie liée pour s’opposer conjointement à la «barbarie», à l’ignorance et à la «décadence»... Je suggère une approche beaucoup moins «correcte», permettant de se ressouvenir que «la civilisation» se révèle à l’épreuve des faits et de l’Histoire comme le meilleur ennemi de la culture. De Xénophon à Vico, et de Freud aux frères Mann s’interrogeant sur le sens de la Première Guerre Mondiale, deux décennies avant la Shoah et Hiroshima, il est redevenu aujourd’hui et maintenant critique de rappeler le combat immémorial de la culture contre la «barbarie civilisatrice».

 

MERCREDI 30 JANVIER 2018 À 18H30

QUELLES POLITIQUES
POUR SORTIR DES PESTICIDES ?

Conférence par Michel Duru
Chercheur à l’INRA

 

 

L’utilisation des pesticides (herbicides, fongicides, insecticides) en  agriculture s’est très fortement accrue depuis la fin de la seconde guerre mondiale, de manière concomitante à la simplification des systèmes de culture et à l’homogénéisation des paysages. Il est maintenant montré que la plupart de ces pesticides affectent la santé des écosystèmes (baisse de la biodiversité) mais aussi la santé humaine. Au-delà de lois pour interdire l’usage de ceux d’entre eux dont la nocivité la plus forte est avérée, réduire l’utilisation des pesticides passe par des politiques agricoles qui encouragent un usage raisonné (non systématique) et optimisé (réglage des machines) ou des solutions de substitution (désherbage mécanique, méthodes de biocontrôle), mais surtout par une diversification des cultures et des paysages…

 

MERCREDI 27 FEVRIER 2018 À 18H30

LA LUNE M'A DIT
Les conséquences culturelles et politiques
de l’exploration spatiale

Conférence par Jacques Arnould
Expert éthique au CNES

 

Juillet 1969 : deux hommes posent le pied sur la Lune. "Un grand pas pour l'humanité", annonce l'un d'entre eux. Cinquante ans plus tard, où sommes-nous parvenus, grâce au succès des missions Apollo ? À côté des réalisations techniques, l'espace a notablement transformé notre manière d'être humain. Et si nous profitions de ce cinquantième anniversaire pour nous interroger sur notre présent et notre futur spatial ?

 

MERCREDI 27 MARS 2018 À 18H30

NÉANDERTAL ET HOMO SAPIENS :
POURQUOI ET COMMENT L'UN A PRIS LE DESSUS SUR L'AUTRE ?

Conférence par Nicolas Teyssandier
Chargé de recherche au CNRS (laboratoire TRACES)
et chargé de mission Préhistoire/Archéologie CNRS-INEE

 

Originaire d'Afrique, notre espèce Homo sapiens sapiens s'est lancée il y a plusieurs dizaines de milliers d'années dans une véritable conquête planétaire à travers tous les continents et les éco-systèmes. Nous retracerons les grandes étapes de ce périple en réfléchissant aux facteurs potentiels permettant d'expliquer le succès de notre espèce et les interactions qui ont vu le jour avec d'autres humanités jugées plus archaïques (Néandertaliens, Dénisoviens...).

 

 

MERCREDI 24 AVRIL 2018 À 18H30

LE COURAGE DE L’INCERTITUDE

Conférence par Monique Castillo
Philosophe et conférencière, consacre ses travaux à l’éthique appliquée

 

Le vécu ordinaire de l’incertitude est ambivalent : l’incertitude est ce qui bloque la décision mais aussi ce qui provoque l’agilité intellectuelle et le courage d’agir. Face aux mutations et risques caractéristiques de l’époque contemporaine, l’incertitude conduit, d’un côté, à une culture de la sécurité et, d’un autre côté, à une culture de la résilience par une réinvention novatrice des aspirations et des compétences.

 

MERCREDI 29 MAI 2018 À 18H30

DE LA MORT SUBIE A LA MORT CHOISIE

Conférence par Roland Bugat
Oncologue, Université Paul SABATIER

 

 

La culture de l’accompagnement s’est perdue dans bien des familles et les soignants, formés avant tout à l’art de guérir et aux techniques du soin curatif, ressentent souvent, face à la mort, un sentiment d’échec, d’impuissance et de culpabilité. Croyances (celles des malades et de chacun d’entre nous) et démonstrations scientifiques (pas toujours définitives) doivent se respecter, s’associer, réfléchir ensemble. Pourquoi ? Pour qu’une personne souffrant d’une affection mettant en péril son avenir ne se réduise pas à un corps biologique. Pour que l’humain, désirant ne plus être, ne soit pas, dans sa condition de malade, non seulement confronté à sa précarité, mais de surcroît, conduit à fournir des preuves de sa dignité. La dimension première de l’éthique réside dans l’écoute. L’écoute de l’autre ouvre sur l’expression de l’angoisse et son apaisement, pour «mieux» vivre ce temps fort qu’est le temps de mourir.

MERCREDI 19 JUIN À 18H30

LES NOUVELLES HÉTÉROSEXUALITÉS

Conférence par Daniel Welzer-Lang
Professeur émérite de sociologie, co-responsable du master MESH
«éducation à la sexualité humaine» de l’Université Toulouse Jean-Jaurès

 

 

Après les interrogations produites par les mouvements LGBTI, les personnes qui se pensaient «normales» se sont découvertes «hétérosexuelles» dans les années 1990. Aujourd’hui, de nombreux et nombreuses hétéros interrogent tout à la fois les identités sexuelles (les bisexualités, l’asexualité, le libertinage, le triolisme, le candaulisme, le bdsm…), les identités de genre (cisgenre, bigenre, non-genre, genre fluide, travesti, hétéroqueer…) et les dispositions sexuelles comme le polyamour qui tendent à dépasser la prison du couple homme/femme traditionnel.