La Simplicité Volontaire

Télécharger le programme du Forum des Savoirs

 

 

 

 

 

 

 

Conférences le quatrième jeudi du mois à 20H30

Lieu : Maison de la Philosophie

PAF : 5€, adhérents : gratuit.

Pour contact : 05 61 81 97 92 - Site : http://www.lvn.asso.fr

Animateur référent : Jean-Claude Boutemy

L'ÉCOLOGIE : UNE NOUVELLE CULTURE ?

Avec l’entrée de l’Humanité dans l’Anthropocène, nos relations à la nature, à la technologie, ainsi qu’entre nos communautés humaines, se posent en termes culturels et politiques inédits. Nous nous sentons embarqués dans une vaste métamorphose qu’il est sain de vouloir décrypter.

Malgré des apparences parfois décourageantes de notre gestion planétaire globale, émergent çà et là des initiatives citoyennes, encore mal connues, qui proposent et expérimentent localement des alternatives au consumérisme productiviste actuel. Les faire mieux connaître, proposer un cadre de réflexion et de débat citoyen est l’objectif de cet atelier.

Nous sommes conscients des mutations culturelles profondes qu’implique la prise en compte des contraintes écologiques, tant sur nos modes de vie concrets que sur nos représentations de la place de l’humanité dans la nature. Convaincus de la nécessité d’une transition écologique librement acceptée par les citoyens, l’atelier OASIS vise à réfléchir collectivement sur les changements qu’elle implique, tant conceptuels que comportementaux.

L’atelier a par le passé abordé divers aspects de cette problématique, comme la simplicité volontaire (ou sobriété heureuse), l’écologie politique, la décroissance, la consommation énergétique, la production alimentaire, l’écologie profonde, la réduction du temps de travail, le revenu d’existence...

Ces facettes de la transition écologique ont à la fois une dimension sociétale et politique, mais aussi une dimension individuelle. Et il nous semble fondamental de lier les deux, c'est-à-dire de travailler sur la transformation personnelle de nos concepts et de nos actes, sans oublier de réfléchir aux alternatives d’organisation sociale.

Pour cette saison 2019-2020, les thèmes des conférences questionnent la tyrannie du court terme, le concept de progrès social, le climato-scepticisme, notre relation au monde sauvage, la monnaie libre, le traitement et le recyclage de l’eau, et enfin les tensions sur l’eau en Europe et en Méditerranée générées par le changement climatique.

Ces conférences et débats sont animés par l'atelier OASIS (Osons Adopter la Simplicité Solidaire) en partenariat avec l'Université Populaire de Philosophie


JEUDI 31 OCTOBRE à 20H30

S’EXTRAIRE DE LA TYRANNIE DU COURT TERME?

par Jean-François Simonin

La pensée occidentale semble incapable de s’insérer dans le temps long. La croyance en une destruction créatrice nous autorise toutes les provocations avec les limites de la biosphère. La mondialisation, la financiarisation et la numérisation font émerger un nouveau colonialisme : celui d’un futur qui exclut une grande partie des citoyens du monde. Pourquoi le temps long, norme du monde physique et du vivant, s’applique-t-il si difficilement aux affaires humaines ? Cet exposé décryptera ce phénomène sous un angle original, au carrefour des questionnements philosophiques, stratégiques et politiques, et proposera 2 pistes pour sortir de cette tyrannie du court terme.

***

JEUDI 28 NOVEMBRE à 20H30

UNE MEILLEURE SOCIÉTÉ EST POSSIBLE

par Christian Clastres

Une équipe de 300 chercheurs internationaux en sciences humaines et sociales a effectué un travail d'enquête et de réflexion de 2015 à 2018. En est tiré en janvier 2019 "Manifeste pour le Progrès Social" rédigé par un collectif dirigé par Marc Fleurbaey. On présentera les principales orientations de ce Manifeste avec comme "introduction": L'humanité est au sommet des possibilités, mais fait face à de graves défis en raison des inégalités croissantes, des conflits politiques et des menaces environnementales. A débattre.

***

JEUDI 30 JANVIER  à 20H30 :

CLIMATO-SCEPTICISME : PHILOSOPHIE OU IMPOSTURE ?

par Hervé Douville

Dans sa version antique, le scepticisme cherche à nous faire éviter l'erreur et la douleur ressenties lorsqu'on découvre l'incohérence de ses certitudes. Il stipule notamment que nous ne pouvons trouver aucune certitude quant aux énigmes de la nature. Dans sa version contemporaine, le climato-scepticisme vise aussi notre quiétude, mais en revenant aux dogmes, soit d'une humanité incapable d'agir sur son destin, soit d'une nature sous contrôle. Le climato-scepticisme revêt bien des facettes et ne relève pas seulement d'une méconnaissance des sciences du climat. Nous tenterons donc d'élargir le débat, sans prétendre expliquer pour autant pourquoi notre cerveau rechigne à amorcer la transition écologique.

***

JEUDI 27 FÉVRIER 2018 à 20H30 :

TENSIONS SUR L'EAU EN EUROPE ET EN MÉDITERRANÉEE

par Jean Verdier

Le changement climatique induira une réduction importante des ressources en eau au sud, à l'est et à l'ouest de la Méditerranée, celles-ci devant peu varier au nord. Cette diminution, très forte en été, impactera principalement l’agriculture, l’hydroélectricité et les écosystèmes. En parallèle, la population devrait doubler d'ici à 2100 au sud de la Méditerranée alors qu'elle diminuera au nord. Pour éviter des crises majeures, des mesures d’adaptation devraient être prises. Des approches techniques et agronomiques se développent rapidement mais ne sauraient suffire sans des choix politiques forts et des moyens économiques conséquents, impliquant de nouvelles relations entre acteurs méditerranéens.

 

***

JEUDI 26 MARS 2018 à 20H30 :

CRÉATION MONÉTAIRE ET MONNAIE LIBRE

par Martin Batiste

Les discours économiques ont tendance à occulter les rapports entre l'économie et le mode de création de la monnaie. La Théorie Relative de la Monnaie, révèle les conséquences des monnaies actuelles basées sur la dette, qui accroissent les inégalités et nécessitent une croissance économique permanente. La Monnaie Libre co-créée à égalité par tous ses membres dans l'espace et le temps (sorte de "revenu de base" par création monétaire) est une alternative nouvelle qui existe depuis presque 3 ans en France.

 

***

JEUDI 30r AVRIL 2018 à 20H30 :

TRAITEMENT ET RECYCLAGE DE L’EAU

par Etienne Paul

Le traitement des eaux usées est appelé à assurer non seulement la préservation de la santé et de l’environnement, mais également la production de ressources : l’eau, l'énergie (chaleur des eaux usées, le carbone, les nutriments tels que le phosphore, l’azote, le potassium, ou encore les métaux, etc. Dans cet exposé différentes possibilités seront décrites, et scénarios présentés. A côté de la stratégie de traitement conventionnel, on analysera le potentiel de la séparation à la source ainsi que l'intérêt de co-traiter nos effluents domestiques avec nos déchets. Ceci à l'échelle d'un quartier : bénéfices attendus mais aussi changements de mentalités requis pour ces transformations.

***

JEUDI 28 MAI 2018 à 20H30 :

LA PART SAUVAGE DU MONDE, SELON VIRGINIE MARIS

par Odile Boutemy

Nous sommes en 2389, 600 ans se sont écoulés depuis 1789. Ce que nous appelons le Moyen âge de la pensée dura moins de 400 ans, du 18 au 21 ème siècle, suffisants pour mettre la Terre à feu et à sang. Tels des Titans, et inconscients de la barbarie matérialiste dans laquelle ils étaient plongés, ils se sont crus séparés de l’environnement. Il fallut revenir à l’essentiel : la Rébellion de la Vie, inorganisée mais efficace, amorale mais sévère, énigmatique mais cohérente.

 

***

 

 

Retrouvez les podcasts des conférences des années précédentes sur notre audiothèque

 

***

Archives du Cercle d’Athéologie