La lutte contre l'obscurantisme

La lutte contre l'obscurantisme


Tous ces textes sont extraits de notre lettre d'information mensuelle, ALDÉRAN INFO qui n'existe plus aujourdhui.


LA LUTTE CONTRE L’OBSCURANTISME

ALDÉRAN INFO N°37, OCTOBRE 99

Un des premiers buts de l’Association Aldéran est la diffusion de la connaissance au sens vaste du terme, ce qui implique par conséquent la totalité des champs du savoir : philosophiques, scientifiques, historiques, artistiques... etc. C’est une exigence de vérité; et de rigueur intellectuelle dans tous les domaines; ce qui amène donc obligatoirement à lutter contre l’obscurantisme et d’autant plus contre des discours obscurantistes utilisés délibérement pour manipuler les gens.

L’obscurantisme peut se définir comme le maintien dans des discours quelconques, d’erreurs ou de croyances irrationnelles, alors que les progrès des connaissances indiquent clairement que se sont des erreurs ou des superstitions. Concrètement, cela se traduit dans le fonctionnement de l'association par l’organisation régulière d’un certain nombre de conférences pour expliquer pourquoi certaines idées et croyances sont fausses ou aujourd’hui dépassées. Exemples de conférences comme L’Atlantide, histoire d'un mythe; Les pensées magiques; Les grands maîtres et les grands initiés; L'illusions des pouvoirs spirituels, sur les croyances dans Le voyage astral, Les anges-gardiens ou encore Les pensées apocalyptiques, superstitions anciennes pour résurgence moderne. Ce travail de rigueur intellectuelle est bien souvent un devoir d’hygiène mentale en raison des problèmes induits par les discours obscurantistes ou les mouvements qui les utilisent.

Valéria Rousseau,
présidente de l’association Aldéran Toulouse
(1995-2007)

 


PAS DE TAUROMACHIE A TOULOUSE POUR LE 3ÈME MILLÉNAIRE !

ALDÉRAN INFO N°40, JANVIER 2000

Depuis quelques mois, nous faisions circuler une pétition dans nos locaux contre le projet d’autoriser le retour des corridas à Toulouse, une véritable provocation que nous ne pouvions pas laissé passer ! La corrida est peut-être un art mais c’est aussi du sadisme à l’état pur puisque les spectateurs applaudissent le brio avec lequel le taureau est torturé et mis à mort. La barbarie prend des visages très différents et la souffrance animale érigée en spectacle en est un. Certains de nos concitoyens se voyaient déjà revenir à des époques révolues en assistant à des combats de tauromachie dans la ville rose. Heureusement, il n’en sera rien. Grâce à l’action menée par diverses associations et à la pétition de la SNDA (société nationale de défense des animaux), qui a recueilli de nombreuses signatures dont les vôtres adressées à Dominique Baudis, Député Maire de Toulouse, ce projet a été abandonné. Il suffit parfois de peu - une signature = un petit geste pour un grand effet - pour calmer l’animalité qui sommeille en chacun de nous. La défense de l’humanité et des droits humains passe aussi par la défense de la condition animale.

Valéria Rousseau
présidente de l’association Aldéran Toulouse (1995 - 2007)

 


LA LUTTE CONTRE LE RACISME
l'obscurantisme, moteur du racisme

ALDÉRAN INFO N°42, MARS 2000

La récente affaire Haider en Autriche est l’occasion d’évoquer le combat contre le racisme, un des multiples visages de l’obscurantisme moderne (voir Aldéran Info N°37). Le racisme est un des visages du rejet de la différence d’autrui (discrimination sexuelle, religieuse, linguistique, politique, ethnique, économique... etc) fondé sur la peur, la haine, l’intolérance et l’ignorance. Le racisme est aujourd’hui une forme d’obscurantisme puisque les progrès scientifiques (de la biologie, de la génétique, de l’anthropologie, de la sociologie... etc) ont démontré, et démontrent chaque jour, que les races n’existent pas dans l’Humanité. Même si le racisme a ses penseurs, ses idéologues, ses partis politiques et ses pseudo-scientifiques révisionnistes, il repose sur des préjugés, des croyances, et non sur la raison et la connaissance. Il tente de justifier une émotion de rejet par un discours pseudo-rationnel et il a besoin de cette ignorance pour se rendre crédible. La lutte contre le racisme est donc à la fois un devoir de justice et de vérité dans lequel la philosophie aldérienne est engagée depuis la fin du 18ème siècle (d’abord à travers la lutte contre l’esclavage). C’est un engagement de fond de l’Association Aldéran, à la fois par la dénonciation systématique de ces croyances criminelles dans toutes nos activités (conférences, cercles de réflexions, multiples dossiers sur les droits humains, publications... etc) et notre participation dans les mouvements et actions antiracistes.

Eric Lowen
Directeur des cours de l'Association Aldéran

 


 

LE NEW-AGE, FOYER D’OBSCURANTISME

ALDÉRAN INFO N°43, AVRIL 2000

 

L’obscurantisme est de toutes les époques. En cette fin de 20ème siècle, le New-Age, ce mouvement syncrétique d’inspiration théosophique (c’est Alice Bailey qui popularisa le terme New Age au début du siècle, bien avant Marylin Ferguson ou Shirley MacLaine), qui explosa dans le courant des années 70, est un foyer moderne d’obscurantisme. Dans un discours mêlant considérations pseudo-spirituelles, pataphysiques et psychothérapie naïve au nom du développement personnel confondu avec la spiritualité, il recouvre d’un vocabulaire moderne des croyances irrationnelles et des pratiques que l’on croyait d’un autre temps : idéalisme anti-matérialiste, techniques divinatoires, protection par les "énergies positives", chamanisme, communication entre les “êtres de lumières” dans le spiritisme rebaptisé “channeling” , droguisme, attente de l’ère astrologique du Verseau (rappelons au passage, que même astrologiquement, les ères n’existent pas), archéomanie, utopisme quasi millénariste... etc. Sa pensée magique jouant sur le besoin de merveilleux et de fantastique, s’y habille de connotations high-tech comme les mots “champs de forme”, “onde”, “vibration” ou “énergie” mais reste bel et bien une pensée irrationnelle, s’affirmant le plus souvent anti-rationnelle, foyer de gourous et de sectes en tout genre.

Eric Lowen
Directeur des cours de l'Association Aldéran

 


 

L’OBSCURANTISME COMMENCE EN NOUS

ALDÉRAN INFO N°44, MAI 2000

Depuis le début de l’année, cette rubrique d’ALDÉRAN INFO a vu passer un certain nombre d’articles sur le thème de l’obscurantisme (N°37, N°42, N°43), d’autres articles sur cette question seront publiés toute l’année. Mais un point doit être précisé sur les sources de l’obscurantisme avant d’aller plus loin. Celui qui consiste à croire que l'obscurantisme est d'abord un fait de l'histoire de la société et surtout des autres.

En soi, l’obscurantisme n’est pas une question de clans ou de chapelles, d’époques ou de religions. A l’origine, il commence en tout en chacun. Nous avons tous en nous des attitudes ou des modes de fonctionnement directement obscurantistes (refus d’évolution des connaissances, sacrifice de la vérité sur l’autel du besoin de sens... etc) ou qui favorisent l’obscurantisme (irrationnalité, subjectivité, confusion entre merveilleux et spiritualité... etc). Avant d’être rationnel, l’être humain est d’abord un animal irrationnel. La lutte contre l’obscurantisme commence donc en priorité en nous, en faisant attention à ne pas tomber dans ces modes de fonctionnement intellectuels et émotionnels, qui peuvent surgir au coeur de connaissances rationnelles ou lors des moments de crise dans notre existence.

Eric Lowen
Directeur des cours de l'Association Aldéran

 

 

Tous ces textes sont extraits de notre lettre d'information mensuelle, ALDÉRAN INFO qui n'existe plus aujourdhui.