Cercle de Zététique

 

Conférences sur la zététique le premier mercredi du mois à 20H30

 

Lieu : Maison de la Philosophie

PAF : 4€ - Adhérents : gratuit.

 

 

 

 

 


 

Programme du Cercle de Zététique 2016−2017

Télécharger le programme du Forum des Savoirs

 

 


Conférences mensuelles de démystification des phénomènes dits surnaturels, parapsychologiques et paranormaux. Les lumières de la Raison et de l’esprit critique contre les pseudo-sciences, les obscurantismes contemporains, les charlatans de l’occultisme, des pseudo-médecines, de laparapsychologie, manipulateurs de l’ignorance, les gourous de tout acabit, les exploiteurs de la crédulité et les profiteurs des croyances en tout genre ! Pour  un rationalisme offensif et vigilant.

PRÉSENTATION DU CERCLE

Le Cercle de Zététique de la Maison de la philosophie a été créé en 2003 par l’association ALDÉRAN à l’initiative d’Eric Lowen. Le mot “zététique”, du grec “dzètein”, “rechercher ” désigne la méthode de recherche critique, sceptique et rationaliste. Notre cercle s’inspire d’une longue tradition philosophique de lutte contre  l’obscurantisme remontant de l’antiquité (par exemple avec Evhémère) aux Lumières (par exemple avec Fontenelle et son Traité des oracles), et revivifiée par les travaux d’Henri Broch à Sophia Antipolis à la fin des années 1980.

Son premier objectif est de promouvoir la raison, l’objectivité, la rigueur scientifique et l’esprit critique en matière de connaissance. Son deuxième objectif est un travail de prévention, en démystifiant et dénonçant les pseudo-sciences, les charlatans de l’occultisme, les pseudo-médecines, la parapsychologie, l’ésotérisme, les mouvements sectaires, le paranormal, le surnaturel, les croyances et toutes les autres superstitions obscurantistes. Il est actuellement sous la responsabilité de Neset Mandi, qui a pris la succession d’Eric Lowen à la rentrée 2011.

 

 
 

Liens d’information sur la zététique

 


Retouvez toutes les conférences des années pérécédentes sur notre audiothèque

 


Archives du Cercle de Zététique


MERCREDI 4 OCTOBRE 2017 À 20H30

QU'EST-CE QUE L'ARCHÉOMANIE ?
Introduction au révisionnisme archéologique et à la parahistoire

Conférence par Éric Lowen,
philosophe et directeur de l’université populaire de philosophie

 

L’archéomanie est un domaine important dont s’occupe la zététique, au même titre que les pseudo-médecines, les illusions du paranormal ou du surnaturel. Mais qu’est-ce que l’archéomanie au fait ? Sous ce terme plaisant se cache la parahistoire, qui est à l’histoire ce que le paranormal est à la physique. En voici quelques exemples célèbres : l’Atlantide retrouvée, l’écriture serait née en France à Glozel il y a 12000 ans, le graal caché à Montségur, les Phéniciens avaient exploré le Brésil, les pyramides ont été construites par les atlantes, les lignes de Nazca ont été créées par des extraterrestes, les incas faisaient des greffes de coeurs, les vestiges du continent Mu ont été retrouvés, les pyramides d’Égypte ont été construites avec des pouvoirs inconnus, les hommes étaient contemporains des dinosaures, les hommes ont été créés en laboratoire par des extraterrestres...

 

MERCREDI 29 NOVEMBRE 2017 À 18H30 - a la salle San Subra

LA LAÏCITÉ DANS LES SCIENCES
La distinction entre savoirs, opinions, croyances

Guillaume Lecointre est enseignant-chercheur, zoologiste, systématicien,
professeur au Muséum national d’Histoire naturelle où il dirige le département de
recherche «Systématique et évolution» et occupe les fonctions de conseiller
scientifique du président.

ATTENTION AU LIEU et a L'HORAIRE : SALLE SAN SUBRA / 18H30

L'enseignement des sciences à l'école publique implique la distinction entre savoirs, opinions, croyances, et croyances religieuses chez l'enseignant. Mais cette distinction est tout autant nécessaire chez les chercheurs et concourt à l'autonomie de la science dans la validation des savoirs scientifiques. On donnera deux critères utiles à cette distinction, dans un cadre didactique. On soulignera l'importance de la dimension collective de la validation des savoirs scientifiques autant pour cette autonomie politique que pour la laïcité tacite de la science, et par conséquent la laïcité de son enseignement. Il sera également question de dérapages éthiques chez les scientifiques lors de confusions entre savoirs, opinions, croyances.

Conférence à la salle SAN SUBRA
2 rue San Subra à Toulouse

 

MERCREDI 6 DECEMBRE 2017 À 20H30

L'OSTÉOPATHIE EN QUESTION
Les mécanismes du toucher placebo

Conférence par Marie-Christine Hauet,
formatrice pour l’École Toulousaine de masso-relaxation

 

L'ostéopathie est très populaire... Tant et si bien qu'en cas de problème mécanique, on en vient à penser «Ostéo» avant de penser Kiné. Dans cette conférence zététique, je vous propose d’apporter un éclairage sur les mécanismes implicites qui structurent le toucher en général, et en m’adossant à l’histoire de la santé, de regarder les concepts qui guident encore la pratique actuelle de l’ostéopathie.

 

COLLOQUE SAMEDI 27 JANVIER 2018 à la SALLE DU SÉNÉCHAL

MENACES CONTRE LES FAITS OBJECTIFS
Complots, baratins, fake news, faits alternatifs, post-vérité, négationnisme

Ces notions plus ou moins récentes ont toutes comme intention et résultat, l’affaiblissement de l’objectivité des faits. Cet affaiblissement sert les obscurantistes qui luttent activement contre les connaissances, certains intérêts politiques qui inventent ou déforment les faits au service de leurs opinions, les baratineurs en quête de notoriété et/ou d’intérêts pécuniaires. L’affaiblissement de la vérité objective prive la société d’un socle minimal à partir duquel les citoyens pourraient se forger des avis éclairés. Au-delà d’une prise de conscience, le colloque donnera des pistes de réflexion pour agir individuellement et collectivement sur les concepts évoqués à travers trois conférences.

10H30 : L’AGNOTOLOGIE
L’art de la désinformation sous couvert de prôner doute
et recherche scientifique

Conférence par Eric Lowen, philosophe, directeur de l’UPP

Un des aspects moderne de l’obscurantisme n’est plus l’affirmation simple et directe de croyances et d’idées fausses, mais des stratégies plus subtiles de désinformation, des logiques pseudo-scientifiques, du soupçon instrumentalisé et présenté comme du doute et des dispositifs de détournement de l’attention, ou agnotologie. Cette forme moderne d’obscurantisme est spécifique aux sociétés “d’information” et à internet, mais son objectif est toujours le même : maintenir dans l’ignorance.

14H : TOTAL BULLSHIT ! - Foutaises et post-vérité

Conférence par Sebastian Dieguez, chercheur en neurosciences cognitives à l’Université de Fribourg

Le bullshit est aujourd’hui un sujet d’étude légitime en philosophie, linguistique et psychologie. Défini initialement comme une indifférence à l’égard de la vérité qui le distingue du mensonge, le bullshit a récemment fait l'objet de nombreux développements et tentatives de clarification. Nous retracerons les points forts de ce programme de recherche foisonnant et ses possibles applications, jusqu’à l’émergence du concept de post-vérité.

15H40 : LA VÉRITÉ EST-ELLE AILLEURS ?
Complots, rumeurs et autres fake news

Conférence par Sylvain Delouvée, maître de conférences en psychologie sociale à l'Université Rennes 2.

Depuis au moins 5 ans, les travaux sur les croyances conspirationnistes et l'adhésion à celles-ci se multiplient en sciences humaines et sociales. Internet et les réseaux sociaux numériques semblent jouer un rôle révélateur et accélérer la propagation de ce qui est parfois présenté comme des vérités alternatives. Il s'agira de tenter de synthétiser les derniers travaux parfois épars ou en apparence contradictoires sur l'irrationalité supposée de certains (groupes d') individus.

Conférences à la salle du Sénéchal, 17 rue de Rémusat à Toulouse
Participation de soutien pour la journée : 10€

 

 

MERCREDI 7 FEVRIER 2018 À 20H30

PAYSAGE DES CROYANCES
Connaissance de terrain pratique pour ne pas s’enliser

Conférence par Neset Mandi, ingénieur et directeur du cercle de Zététique

 

Qui sont les producteurs des croyances et qui en sont les consommateurs ? Quelles sont les méthodes utilisées par les producteurs de croyances ? Quelles sont les causes des croyances ? Quels sont les catalyseurs des croyances ? Quels sont les dangers des croyances ? Quelles sont les méthodes de lutte contre les croyances ? Autant de questions auxquelles des pistes de réflexion sont proposées.

 

MERCREDI 7 MARS 2018 À 20H30

CONTREFACONS ET MANIPULATIONS DE L’HISTOIRE
de l'artisan à l'industriel, faussaires
et pseudo-spécialistes en histoire

Conférence par Philippe Delvit, professeur des Universités, chargé de mission
Archives - Patrimoine, Université Toulouse Capitole

 

A un moment où les racines et l'identité culturelle ; les droits historiques ou prétendus tels ; la légitimité de tel pouvoir ; la réalité de telle hypothèse scientifique... sont des enjeux dopés par les moyens techniques de communication, les tripoteurs de l'Histoire sont à l’oeuvre. Rien ne leur est étranger : élimination de documents vrais ou au contraire fabrication de preuves fausses ; sollicitation de données ; itinéraires de vie revus et corrigés ; négationnisme assumé ; faits alternatifs proclamés... A faire froid dans le dos ... car c'est bien connu le réchauffement climatique n'existe pas.

 

MERCREDI 4 OCTOBRE 2017 À 20H30

LE COMPLOTISME FACE AU DOUTE
La distinction des types de doute et de leur utilisation

Conférence par Pierre Spizzi, philosophe et enseignant à l’Université Populaire de Philosophie de Toulouse

 

Les mouvements complotistes (9/11, l’homme sur la lune, etc…) se revendiquent de l’utilisation du doute pour fonder leurs théories sur les événements historiques. Nous nous poserons la question de l’utilisation de ce doute dans ces théories et surtout de quelle forme de doute. Si le doute est stratégique en science, le type de doute et la manière de l’utiliser n’est pas neutre dans la capacité de la science à extraire une objectivité du réel. Aussi toutes postures de doute impliquent-t-elles forcément des possibilités de nouvelles réalités non connues ? Ou peuvent-elles être des impasses méthodologiques, qui permettent d’affirmer que l’hypothèse soulevée par le doute est fausse ? Cette conférence exposera les outils méthodologiques pour aborder le doute et tenter de répondre à ces interrogations.

 

 

MERCREDI 6 JUIN 2018 À 20H30

LES SCIENCES HISTORIQUES FACE AU RÉVISIONNISME
Réflexion autour du cas du fascisme en Autriche

Conférence par Lucile Dreidemy, maître de conférences au Centre de Recherches
et d’Etudes Germaniques (CREG), Université Toulouse Jean Jaurès

 

Sur la base de recherches menées sur l’austrofascisme (régime en place en Autriche de 1933 à l’annexion par les Nationaux Socialistes en 1938) ainsi que sur sa place dans le discours mémoriel et l’historiographie, cette contribution mettra en évidence les arguments et paradigmes qui caractérisent une approche révisionniste ainsi que les outils méthodologiques utilisés par les historiens pour les déconstruire. Cette étude de cas s’inscrira dans une réflexion sur la problématique épineuse de l’objectivité et de la neutralité en histoire, souvent instrumentalisée par certains hommes politiques et historiens conservateurs afin de décrédibiliser les tentatives d’approche critique, allant jusqu’à, justement, les accuser de révisionnisme.