Atelier sur les préjugés sexistes et de genres

 

Atelier de 9 conférences mensuelles

le 2eme mardi  à 20H30

 

 

Lieu : Maison de la Philosophie

PAF : Non adherents 4€ / Adherents gratuit

 

 

 

 

 


 

Programme de l’Atelier sur les préjugés sexistes et de genre 2017−2018

Télécharger le programme du Forum des Savoirs

 

 

 

 


Retouvez toutes les conférences des années pérécédentes sur notre audiothèque

 


Archives de l’Atelier sur les préjugés sexistes et de genre

 


MARDI 10 OCTOBRE 2017 À 20H30

RELIGIONS ET SEXISMES
Les religions comme source des sexismes

Conférence par Eric Lowen
Philosophe et directeur des cours de l’UPPT

 

On cherche souvent à expliquer l’origine des préjugés sexistes dont les femmes sont l’objet par des considérations naturalistes, biologiques, évolutionnistes, parfois même par des origines dans les sociétés préhistoriques. Or, ces indications n’expliquent pas réellement les préjugés, croyances et convictions qui engendrent au présent les différents sexismes. Constater qu’un préjugé est ancien n’est pas expliquer pourquoi ce préjugé existe comme préjugé. Les différences physiques, les «inégalités» biologiques, entre hommes et femmes (autant qu’entre hommes et entre femmes entre eux) ne font pas préjugés sexistes pour autant. Pour cela, elles doivent être pensées par rapport à des représentations conceptuelles abstraites modèles, seules capables de leur donner des sens infériorisant et discriminant ; représentations conceptuelles qui s’avèrent être des croyances religieuses !

 

MARDI 14 NOVEMBRE 2017 À 20H30

CORPS SEXUÉS, CORPS GENRÉS
la construction sociale du genre dans les sociétés
néolithiques vue par leur iconographie

Conférence par Esther López-Montalvo
Docteur en Géographie et Histoire, chargée de recherche CNRS à l’Université
Toulouse II Jean Jaurès

 

L’émergence et développement du néolithique s’accompagnent de profonds changements économiques, sociaux, technologiques et symboliques, qui montrent une complexification croissante dans l’organisation des premières sociétés paysannes. Cette organisation semble se fonder sur des rapports sociaux toujours plus « inégalitaires », et conduira à la création de l’État comme stade hiérarchique le plus abouti. Lors de cette conférence, une approche genrée aux sociétés néolithiques par l’analyse archéo-anthropologique de leur iconographie sera abordée. Ces manifestations graphiques montrent, dans certains cas, de véritables portraits d’hommes et de femmes associés à des activités et à des matériaux socialement marqués. Le potentiel de ces images pour aborder l’identité et le statut du genre dans les sociétés néolithiques est alors évident.


Conférence organisée à l’Espace des Diversités et
de la Laïcité, 38 rue d’Aubuisson, 31000 Toulouse

MARDI 09 JANVIER 2018 À 20H30

FÉMINISME ET EXPÉRIENCES ARTISTIQUES
DANS LES ANNÉES 1970-1980
L'exemple de la région toulousaine

Conférence par Jessica Ibre, doctorante en Histoire de l'art

"Non, il n'y a pas eu d'art féministe à Toulouse". C'est l'affirmation que j'ai entendu le plus lorsque j'ai entrepris mes recherches sur les liens entre l'art et le mouvement féministe dans la région. Et pourtant ! Le mouvement des femmes et l’ébullition politique et collective qu'il a impulsé a permis à de nombreuses créations et créatrices d'émerger. Du soutien affirmé aux artistes femmes par la mise en place de galeries ou du ciné-club des femmes, jusqu'à la création collective, l'art féministe a bel et bien existé à Toulouse : performances théâtrales, collectifs de photographes et vidéastes, artistes peintres, dessinatrices, etc...

Conférence organisée à l’Espace des Diversités et
de la Laïcité, 38 rue d’Aubuisson, 31000 Toulouse


MARDI 13 FEVRIER 2018 À 20H30

RETRAITE : DANS QUOI LES FEMMES S'ENGAGENT ELLES ?
un temps pour soi ou un temps pour autrui ?

Conférence par Agnès Maison, sociologue

 

Vieillir, s'engager, ces processus sont souvent étudiés séparément et plus rarement au féminin. A l'heure du "bien vieillir" centré sur soi, certaines femmes s'engagent bénévolement dans des associations. Paradoxal dans une société fondée sur des rapports productifs ? Il est question de réinterroger le travail comme partage organisé de l'activité humaine dans nos sociétés contemporaines.


MARDI 15 MAI 2018 À 20H30

SEXISME ET REPRÉSENTATION DE GENRE
EN BANDE DESSINÉE

Conférence par Jean-François Izard
Membre de la Maison de la Philosophie, co-organisateur des ateliers
sur les préjugés sexistes et de genre et amateur de bandes dessinées

 

La place et la représentation de la femme dans les bandes dessinées sont depuis longtemps des sujets de débat porté par les milieux militants du féminisme. Récemment lors du festival d'Angoulême 2016 les autrices des Bandes Dessinées se sont insurgé contre leur maintien dans l'invisibilité par un monde d’hommes encore très marqué par un machisme latent qui prévaut encore souvent dans les communautés à forte majorité masculines autant que par les considération "marketing", parfaitement conscientes et assumées, des maisons d'édition. Je vous propose de jeter un regard critique sur ce problème depuis l'origine ainsi qu'un coup de projecteur sur les combats actuels des autrices de Bande Dessinées.


Conférence organisée à l’Espace des Diversités et
de la Laïcité, 38 rue d’Aubuisson, 31000 Toulouse

MARDI 12 JUIN 2018 À 20H30

L’INVISIBILITÉ DES FEMMES DANS L’ÉVOLUTION HUMAINE

Conférence par Mathilde Lequin
ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure, chargée de cours au
département de philosophie de l’université Toulouse Jean Jaurès.
Ses recherches portent sur la paléoanthropologie et l’anthropologie
philosophique.

 

Les femmes sont longtemps restées invisibles dans la science de l’évolution humaine. Dès les années 1970, des scientifiques et philosophes féministes ont fait apparaître le rôle joué par les femmes dans les sociétés du passé, en critiquant la confusion entre «l’Homme» et le masculin, entre l’universel et le genre. Nous retraçons l’histoire de ce courant et présentons les analyses développées par Claudine Cohen dans Femmes de la Préhistoire (Belin, 2016).

Conférence organisée à l’Espace des Diversités et
de la Laïcité, 38 rue d’Aubuisson, 31000 Toulouse