Atelier sur les préjugés sexistes et de genres

 

Atelier de 9 conférences mensuelles

le 2eme mardi  à 20H30

 

 

Lieu : Espace des
Diversités et de la Laïcité, 38 rue d’Aubuisson à Toulouse

PAF : Non adherents 4€ / Adherents gratuit

 

 

 

 

ATTENTION AU LIEU

Conférence organisée à l’Espace des Diversités et
de la Laïcité, 38 rue d’Aubuisson, 31000 Toulouse


 


 

Programme de l’Atelier sur les préjugés sexistes et de genre 2018−2019

Télécharger le programme du Forum des Savoirs

 


Qu’est-ce donc qu’être homme, femme ou autre aujourd’hui ?

Depuis octobre 2014, l’Université Populaire de Philosophie a initié une série de conférences et d’ateliers mensuel-le-s sur les PRÉJUGÉS SEXISTES ET DE GENRES. Cette activité renforce un engagement constant de notre mouvement philosophique, acte notre participation aux combats pour l’émancipation féminine et contre toutes les formes de sexisme. Elle s’adresse aux
personnes de tous âges.

Au-delà des analyses et des constats, nous posons la question de savoir si la construction de l'individu dans notre société peut encore être genrée ? De la naissance à l’âge adulte les rôles de chacun dans notre société doiventils encore être déterminés en fonction du sexe ou plutôt en fonction de la représentation sociale et culturelle du sexe qu’est le genre ? Et plus généralement, notre société d’aujourd’hui a-t-elle encore besoin d'une répartition genrée des tâches pour fonctionner correctement ?

Dans ce cycle de conférences nous proposons donc de questionner la fabrication et la reproduction des préjugés sexistes et de genre dans le but d'éclairer les mécanismes du maintien des inégalités entre hommes et femmes.

Nous interrogeons différents thèmes en mettant un éclairage particulier sur les rôles, les injonctions sociales, les représentations et pratiques des féminités et des masculinités. Notre objectif n'est pas de proposer une morale des rapports hommes / femmes mais bien de faire un état des lieux, une analyse de la société dans laquelle nous vivons pour ouvrir la réflexion vers des évolutions possibles et favoriser l’émergence d’espaces au sein desquels le sexe n’est qu’une différence comme d’autres entre les individus.

 


Retouvez toutes les conférences des années pérécédentes sur notre audiothèque

 


Archives de l’Atelier sur les préjugés sexistes et de genre

 


MARDI 09 OCTOBRE À 20H30

MATRIMOINE : L’HÉRITAGE INVISIBILISÉ

Conférence par Marie Salvetat et Laurent Deville
Membres bénévoles du mouvement HF

 

Le mouvement HF est né à la suite du rapport Reine Pratt en 2009. Ce rapport montrait l'absence criante des femmes aux postes à responsabilités dans les métiers de la culture et en finissait avec le mythe de l’égalité dans les milieux dits éclairés. Depuis neuf ans, le Mouvement HF mène de nombreuses actions en direction des institutionnel.le.s, des professionnel.le.s ou des publics. L’une des plus emblématiques reste la Journée du Matrimoine qui nous interroge et essaye de comprendre par quel processus, une partie de notre héritage a été invisibilisé, pour finalement disparaître.

 

MARDI 13 NOVEMBRE  À 20H30

LE MENTORING 2.0 :
FEMMES & SCIENCES AU CENTRE DE
BIOLOGIE INTÉGRATIVE DE TOULOUSE

Conférence par Julie Batut
Chercheuse CNRS, CBD, CBI, Université Paul Sabatier et Membre de Femmes &
Sciences

 

Je tenterai de définir le mentorat et ses objectifs en vous relatant le développement d’un programme de mentorat au Centre de Biologie Intégrative de Toulouse. Ce programme est largement inspiré de celui de Femmes & Sciences, porté par le Dr. May Morris à Montpellier pour accompagner les doctorantes et les inciter à construire leur projet de carrière, en réfléchissant aux possibilités et aux choix qui s’ouvrent à elles avec l’aide de personnes d’expérience et de confiance qui seront leurs mentors.

 


MARDI 11 DECEMBRE  À 20H30

UNE FEMME PARMI LES HOMMES

rencontre avec Stéphanie Massé
Sous-officier en mission dans l’armée Française

Un des indicateurs de l’évolution profonde de la société française est l’ouverture aux femmes des professions jusqu’alors réservées exclusivement aux hommes. Cela est d’autant plus difficile quand ces métiers désormais
féminisés bousculent les statuts habituels des hommes et des femmes et où hommes et femmes sont obligés de travailler ensemble, en équipe mixte. Le cas des femmes dans les armées en est un exemple. Stéphanie Massé, alors sous-officier dans les transmissions, fut envoyée sur un terrain de guerre. Comment en parler aujourd'hui ?

 


MARDI 8 JANVIER À 20H30

MEDIAS : LA FABRIQUE DU GENRE

Conférence par Marlène Coulomb-Gully
Professeure à l’UT2J - Membre du Haut Conseil à l’Egalité
entre les femmes et les hommes

 

Me revient en mémoire cette «une» du Nouvel Observateur (qui ne s’appelait pas encore L’Obs) où figure un portrait inattendu de Simone de Beauvoir : dans l’espace moite d’un petit cabinet de toilette, elle figure de dos, nue, les bras relevés, et arrange sa coiffure face à un miroir. La photo est belle. La réaction des Chiennes de Garde ne se fait pourtant pas attendre : «On veut voir les fesses de Sartre !» clament-elles, dévoilant l’impossibilité révélée par ce nu de voir Sartre dans le plus simple appareil. En même temps qu’il pointe la dissymétrie des représentations entre les hommes et les femmes, l’épisode rappelle que les médias sont des «technologies de pouvoir» (Michel Foucault). C’est le rôle des médias dans la fabrique du genre que nous nous efforcerons de cerner au cours de cette intervention.


MARDI 12 FEVRIER  À 20H30

SANTÉ ET GENRE : LE CAS DU CANCER

Conférence par Anita Meidani
Enseignante Chercheure, Maîtresse de Conférences en Sociologie,
Université de Toulouse II Jean Jaurès, Laboratoire LISST CERS UMR 5193
CNRS INSERM 2107

 

Il s'agira de rendre compte de parcours de santé et de parcours de genre revisités à travers l'expérience de malades atteints de cancers en détaillant les interactions soignantes / soignées.


MARDI 12 MARS À 20H30

CE QUI NOUS EST ARRIVÉ

Présenté par l’auteure Cécile Lateule
Journaliste, réalisatrice de films et féministe
Projection du film "Ce qui nous est arrivé" avec débat en présence de
l'auteure et de membres de l’APIAF

 

L’APIAF (Association pour la Promotion des Initiatives Autonomes des Femmes) accueille chaque année 1000 femmes (violences sociales ou conjugales, réfugiées). 15 salariés de cette entreprise autogérée et égalitaire agissent au quotidien sur les problèmes élémentaires (logement, nourriture) et la mise en oeuvre de la nécessaire protection effective des Femmes. «Ce qui nous est arrivé» est un film qui présente des femmes qui pensent. Leurs pensées riches, collectives est en mouvement, pour ne pas perdre de vue le sens de leurs actions.

 


COLLOQUE SAMEDI 6 AVRIL

ATTENTION SALLE SAN SUBRA / PAF: 10 euros

ÉVOLUTIONS DU FÉMINISME
des origines à #Metoo-#balancetonporc

Colloque avec Jocelyne Bourgoin, Hourya Bentouhamie-
Molino, Eric Fassin et Geneviève Bonifait

 

10H à 11H - conférence d’ouverture du colloque

FÉMINISME ET ANTI-FÉMINISME

par Jocelyne BOURGOIN, professeur agrégée d’Economie et de Gestion, féministe ancienne membre du
MLF et du MLAC

- Les principales thématiques féministes à l’oeuvre en France et aux Etats-Unis en relation avec leur contexte historique.
- Les formes d’expression des différents mouvements.
- Les réactions anti-féministes récurrentes.

 

- 11H à 12H - conférence

L’AFRO-FÉMINISME

par Hourya BENTOUHAMIE-MOLINO agrégée de philosophie, maître de conférences à l’Université Jean Jaurès
Toulouse, ses domaines de recherches en philosophie sociale et politique : Théorie critique de la race ainsi que la théorie critique féministe.

Nous interrogerons les incidences jusqu’à aujourd’hui d’une culture « racisante » sur ces questions. Le modèle de l’homme blanc hétérosexuel bourgeois comme référence universelle tend à spécifier et opacifier le réel, notamment en niant l’histoire des femmes racisées des milieux populaires dans les sociétés post-coloniales. « L’Afro féminisme » tente de répondre à cette question : A qui demande-t-on d’être transparent ?

- 14H à 15H - conférence

LE GENRE : CONSTRUCTION SOCIALE ET POLITIQUE

par Eric FASSIN Professeur de sociologie à l’université Paris VIII, département de sciences politiques et d’études de genre. Fondateur et co-directeur de la collection Genre et sexualité (La Découverte).
 

Le genre, langage privilégié pour aborder les différences sexuelles en échappant aux pièges communautaires, racistes ou xénophobes. La notion de Démocratie sexuelle offre la possibilité de sortir des tensions qui sont à l’oeuvre entre démocratie et sacralisation de la sexualité et des relations Femmes Hommes. Démocratie car cela permet de sortir des tentatives de naturalisation du débat, démocratie car le monde est social et peut donc être changé.
 

- 15H à 16H - conférence

LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

par Geneviève BONIFAIT Assistante sociale, psychodramatiste, féministe, elle a mené 5 ans de
recherche sur les violences sexuelles.

 

- Mouvements précurseurs à l’émergence de l’affaire Weinstein
- Réalité du mouvement MeToo Balance ton porc
- Réactions médiatiques à la prise de paroles des femmes
- Les violences faites aux femmes : Avancées cliniques et judiciaires
- Les relations Hommes Femmes dans ce contexte.

 

- 16H30 -17H30

TABLE RONDE AVEC LES INTERVENANTS ET LE PUBLIC.

 


MARDI 15 MAI  À 20H30

FEMINISME ET AGROECOLOGIE
Les luttes des femmes rurales brésiliennes
pour construire une alternative émancipatrice

Présenté par Héloïse Prévost
Doctorante, militante féministe et co-réalisatrice du film "Femmes rurales en
mouvement", Vainqueur du Prix du Jury du 13ème Women’s Worlds
Congress.

 

Le capitalisme et le patriarcat s'attaquent aussi bien à l'environnement qu'aux femmes et autres groupes minorisés. Au Brésil, le contexte actuel suivant l'impeachment de Dilma Roussef n'a fait qu’accélérer les conséquences dévastatrices de ce processus. Différentes formes politiques et pratiques s'organisent pour lutter contre cette oppression et construire des alternatives. Pour certain-e-s membres de la société civile, de l'université et des institutions étatiques, un projet social et politique basé sur le féminisme et l'agroécologie doit être construit et renforcé. En enquêtant, depuis 2014, auprès de femmes rurales mais aussi auprès de membres d'ONG et de l'université au Brésil, il a été question de comprendre leurs luttes, tant quotidiennes que sur la scène politique. "Il n'y aura pas d'agroécologie sans féminisme" scandent ces actrices. Comment s'organisent leurs résistances ? En quoi le féminisme et l'agroécologie peuvent révolutionner leur vie et la politique ?

 

MARDI 11 JUIN À 20H30

MARX FEMINISTE AVANT LA LETTRE ?
Rapport entre les sexes chez Marx

Présenté par Saliha Boussedra
Philosophe et Membre du Comité de rédaction de la Revue
"Causes Communes"

 

Karl Marx se pose rapidement la question des femmes qu’il ne positionne jamais comme une classe sociale. Considère-t-il que les rapports entre les sexes deviennent secondaires ? La division sexuelle du travail au sein du foyer économique se trouve bouleversée avec l’entrée massive des femmes sur le marché du travail. Naissent alors les conflits entre les mouvements socialistes et communistes d’une part et les mouvements féministes d’autre part.